STRUCTURE D’UN ÉQUIPEMENT D’ASSAINISSEMENT

 

La résolution de tous les problèmes, fort complexe, que peut comporter un équipement public, nécessite une organisation communale, administrative, technique structurelle.

En schématisant un équipement d’assainissement, on situe en amont toutes les installations de captage, alimentation, distribution d’eau potable et en aval l’eau polluée par l’activités humains

 

Entre ces deux pôles, on localise tous les usages de l’eau qu’il faut bâtir. On va structurer le système d’assainissement on   trois partie ;  partie collecte, transport finalisé par la  partie épuration,

 

collecte d’eau usées

c’est la partie  amont de notre  système   et  assemble toutes les organes terminaux et d’accès  (embryonnaires en assainissement autonome) qui sont divises en deux famille

Les raccordements des appareils aux canalisations intérieurs du domaine privé recueillant les aux vannes et ménagères.

Les regards en pieds de chute, les gargouilles, les siphons de cours , les bouches a grilles , les  avaloirs  et autre dispositifs de collectes sélectives assurant la décantation , le piégeage des flottants et des hydrocarbures.

 

1 Le raccordement

au réseau public est assuré exclusivement par la Communauté ou une entreprise quelle chargé par la collectivité.

2 La boite de branchement

d’eaux usées matérialise la limite partie privée/ public. Elle est fournie et posée par gestionnaire collective.

Remarque important : 1 habitation = 1 branchement (interdiction de se brancher sur la boite d’une habitation voisine).

3 Le raccordement

sur la boite de branchement : diamètre des tuyaux en fonction de la boite qui sera posée. Assemblage étanche.

4 Les tuyaux sont

d’un diamètre minimum 100 mm (125 mm en cas de pente supérieure à 1.5 cm/m et/ou en cas de nombreux changements de direction). Tous les tuyaux sont impérativement collés. Utilisez du tuyau renforcé sous zone de roulement.

5-8-9 Les regards

de visite et les Y de curage vous permettent de contrôler le bon fonctionnement et de désobstruer votre réseau privatif. Poser un regard de visite à chaque changement de direction et en cas de grands linéaires. Installer un Y au niveau de chaque sortie organe en cas de branchements multiples. Regards mixtes (eaux usées-eaux pluviales non bouchonnés) à proscrire. Tampon en fonte obligatoire pour les zones de roulement et recommandé pour les regards d’eaux usées (durabilité).

5 Coudes et T : limiter les changements de direction. Proscrire l’utilisation de coudes à 90° et utiliser à la place deux coudes à 45°.

Préférer des Y aux T. Augmenter la pente au niveau de ces éléments si c’est possible.

7 La ventilation :

Obligatoire. Elle évite la formation d’odeurs dans le réseau et permet une décompression. Un tuyau d’évent est installé en tête de réseau ou sur le tuyau d’évacuation des WC. Son diamètre est de 80 mm minimum, l’extrémité située en partie haute de l’habitation est munie d’un chapeau de ventilation. Elle doit impérativement être distincte des gouttières.

6 Siphons :

Obligatoires sur tous vos organes intérieurs (éviers, WC, évacuation de machines, etc.).

Autres équipements à utiliser si nécessaire :

Siphon général avant la boite de branchement- optionnel : il peut renforcer l’isolation de votre installation des odeurs éventuelles du réseau mais nécessite impérativement une pente de 2cm/m et induit un entretien régulier à votre charge.

Clapet anti-retour :

la pose d’un clapet anti-retour permet de se prémunir contre un éventuel refoulement des eaux usées vers votre installation privative en cas de mise en charge du collecteur public (panne transitoire d’une station de refoulement, engorgement du réseau). Il est de votre responsabilité d’installer cet équipement si des appareils d’utilisations sont situés à un niveau inférieur à celui de la voie publique au droit de la construction. Implique un entretien régulier à votre charge.

Pompe de relevage :

si l’évacuation de votre installation privative se trouve en contrebas du réseau public sous voirie ou que vous manquez de pente, vous devrez poser une pompe de relevage à votre charge. Cette dernière implique un raccordement électrique et un entretien régulier à votre charge. Vous référer à la notice de pompe pour lefff choix de la canalisation de refoulement.

 

transport d’effluents :

C’est la partie délicate de notre système d’assainissement en trouvant  plus de 80% de notre budget
loyer a cette partie soit comme budget d’investissement au d’entretient on distingue :

les ouvrages ponctuels intermédiaires au spécifiques

comprennent tous les regards de visites et différentes  dispositifs ayant comme objective accès,
entretient, on peut trouver aussi les ouvrage d’orage et les pompe de relèvement et de refoulement  exit

les branches des réseaux

(thalwegs du ruissellement, émissaires á ciel ouvert, collecteurs gravitaires, conduite sous pression ou
en dépression) assurant la continuité de l’écoulement et le transfert des effluents.